001-234-567-8910

5th Avenue Madson, NY758, USA

Get Update on our recent Gadgets & Tabs

lundi 22 février 2016

Autisme: le vaccin ROR cause réellement l’autisme

Posted by   on Pinterest

Les « tribunaux des vaccins » reconnaissent discrètement que le vaccin ROR provoque l’autisme.

Bien sûr on ne vous dira rien à ce propos dans les médias traditionnels, mais, le « tribunal des vaccins » du gouvernement fédéral a de nouveau reconnu , mais très discrètement, que le mélange de la Rougeole, des Oreillons et de la Rubéole (ROR) en un seul vaccin provoque vraiment l’autisme. Dans une affaire, on a un jeune garçon qui a reçu une compensation financière de centaines de milliers de dollars quand il a été déterminé que le vaccin combiné contre la Rougeole, les Oreillons et la Rubéole avait provoqué un Trouble du spectre autistique (TSA).



Les parents de Ryan Mojabi, âgé de dix ans, déclarent qu’il a tout d’abord souffert d’une encéphalopathie après avoir été vacciné contre le ROR, le 19 décembre 2003. Une encéphalopathie est une réaction secondaire reconnue et indemnisable aux vaccins, et les tribunaux des vaccins avaient déjà associé cette réaction aux vaccins. D’après les parents de Ryan, le vaccin combiné contre la Rougeole, les Oreillons et la Rubéole a entraîné l’encéphalopathie de leur fils, il a eu des « dysfonctionnements neuro-immunologiques » sous forme d’asthme et de Trouble du spectre autistique.

Après être allé d’un tribunal à l’autre, le cas de Ryan a finalement été entendu par les Procédures Omnibus de l’Autisme du tribunal des vaccins, selon le Huffington Post.  Et, finalement, le gouvernement fédéral a reconnu que l’encéphalopathie de Ryan avait été causée par le vaccin combiné contre la Rougeole, les Oreillons et la Rubéole, une décision historique qui appuie ce que le Dr Andrew Wakefield avait trouvé il y a plus de 15 ans en étudiant les troubles intestinaux chez les enfants qui ont reçu le vaccin ROR.
« Ryan a subi une blessure selon la Loi des Vaccins, à savoir, une encéphalite dans les cinq à quinze jours suivant la réception du vaccin combiné contre la Rougeole, les Oreillons et la Rubéole, » a reconnu le Département Américain des Services de Santé et Sociaux en ce qui concerne cette affaire. « Cette affaire est appropriée pour une compensation », déclaraient-ils, en accord total avec la décision du tribunal.
Cependant, même si le tribunal et le gouvernement en général ont publiquement reconnu que le vaccin combiné contre la Rougeole, les Oreillons et la Rubéole ont provoqué l’encéphalite de Ryan, l’avis sur la possibilité ou non que l’encéphalite aurait conduit aux autres troubles de Ryan, y compris ceux qui tombent dans la catégorie des Troubles du Spectre Autistique, cela n’a pas été rendu public. Le fait que ces documents restent censurés prouve clairement que le gouvernement cache quelque chose de très important au public, quelque chose qui a sûrement un rapport avec le lien entre le vaccin combiné contre la Rougeole, les Oreillons, et la Rubéole et l’autisme.
Les parents impliqués avaient raison depuis le début : Le vaccin combiné contre la Rougeole, les Oreillons et la Rubéole peut provoquer l’autisme.

Dans une affaire semblable, la jeune Emily Moller de Houston, au Texas, a aussi reçu une énorme indemnité pour des problèmes suite à ce vaccin. Selon les rapports, Emily a eu une grave réaction après avoir reçu non seulement le vaccin ROR, mais également les vaccins contre le DTCoq (Diphtérie, Tétanos et Coqueluche), le Hib et le Prevnar. Comme avec le cas de Ryan, le gouvernement a reconnu que ces vaccins avaient provoqué l’autisme d’Emily et d’autres problèmes de développement.

Ces deux cas, combinés avec de nombreuses études publiées aux États-Unis, en Amérique du Sud et en Europe, attestent que le vaccin combiné contre la Rougeole, les Oreillons et la Rubéole n’est pas le vaccin sans danger que l’industrie médicale conventionnelle veut nous faire croire. En réalité, tout ce que le Dr Wakefield a découvert à la fin des années 1990 en ce qui concerne le vaccin ROR, des conclusions qui lui ont coûté sa carrière et sa réputation, sont en réalité une vérité indiscutable.
« Il ne peut y avoir que très peu de doutes que les vaccins puissent provoquer et provoquent effectivement l’autisme », a affirmé le Dr Wakefield chez lui à Austin, au Texas. « Chez ces enfants, les preuves d’effets indésirables qui concernent les lésions cérébrales à la suite du vaccin ROR qui progressent ensuite vers un diagnostic d’autisme sont persuasives. C’est désormais une question de décompte corporel. L’histoire de ces parents était vraie depuis le début. Il faut que les gouvernements arrêtent de jouer avec les mots alors que les enfants continuent à être endommagés. Mon espoir est que la reconnaissance des maladies intestinales chez ces enfants conduira au soulagement de leurs souffrances. C’est un long, très long retard »

Source :  http://www.espritsciencemetaphysiques.com

Aucun commentaire:
Write commentaires

À Découvrir Aussi

loading...
Hey, we've just launched a new custom color Blogger template. You'll like it - https://t.co/quGl87I2PZ
Join Our Newsletter