001-234-567-8910

5th Avenue Madson, NY758, USA

Get Update on our recent Gadgets & Tabs

vendredi 11 mars 2016

Chaque année, ce manchot nage 8 000 kilomètres pour rendre visite à celui qui lui a sauvé la vie !

Posted by   on Pinterest

Au Brésil, il est illégal de posséder des espèces sauvages comme animaux de compagnie. Si la loi permet d’éviter le trafic, le recel et la maltraitance, elle ne peut en revanche rien lorsque c’est l’animal qui fait le premier pas : voici l’histoire incroyable et très émouvante entre un manchot et un homme âgé de 71 ans. Vous n’allez pas le croire !

Tout commence en 2011, lorsque Joao Pereira de Souza, maçon à la retraire et pécheur à ses heures perdues, tombe nez à nez avec un manchot en détresse sur la plage. L’animal est mal en point, il est couvert de mazout et proche de la mort. Mais Joao va faire tout ce qui est en son pouvoir pour le sauver. Pendant 11 mois, il va s’en occuper comme de son propre fils : le nourrir, le faire nager, le faire dormir, le surveiller, etc. Une fois remis sur pieds, celui qui se prénomme désormais Dindim est libéré par son sauveur et regagne l’océan.


Joao Pereira de Souza est fier de lui car son geste a pu épargner une vie. Il est à la fois heureux d’avoir réussi son pari et triste de voir son nouveau compagnon, auquel il s’était attaché, le quitter.

Mais s’il y a bien une chose à laquelle il ne s’attendait pas, c’était de revoir un jour son manchot préféré. Plus d’un an après les faits, Dindim est revenu sur cette même plage. Imaginez la surprise et l’émotion qu’a dû ressentir l’ancien maçon…

Depuis cet événement, chaque année, Dindim est de retour pour saluer celui grâce à qui il profite encore de la vie. « Je l’aime comme mon propre enfant et je pense qu’il m’apprécie aussi beaucoup. Il ne laisse personne le toucher, sous peine de morsure. Mais moi, il me connaît, il vient sur mes genoux, me laisse le nourrir, lui donner la douche et même le prendre dans mes bras » explique Joao Peireira de Souza.


video

En 2016, c’est la cinquième fois que Dindim revient là où il a failli mourir. « Chaque année c’est pareil, tout le monde dit qu’il ne reviendra pas, et pourtant, à chaque fois il est là. » D’après plusieurs estimations de spécialistes, Dindim nagerait entre 6 000 et 8 000 kilomètres pour revenir à cet endroit précis. Troublant n’est-ce pas ? En tout cas, c’est la preuve qu’il est possible de nouer des relations véritablement fusionnelles avec les animaux !

Source : https://www.demotivateur.fr

Aucun commentaire:
Write commentaires

À Découvrir Aussi

loading...
Hey, we've just launched a new custom color Blogger template. You'll like it - https://t.co/quGl87I2PZ
Join Our Newsletter